Vente uniquement aux professionnels

Une belle rencontre, et le projet se concrétise

projet 8

Jean-Philippe Landrieu et Jean-Yves François, créent le 15 Janvier 1986, Penja. Une société qui prend le nom de ce village où est implantée l’exploitation Caplain, près de Douala, au Cameroun.

Ils s’installent sur le marché international de Rungis, sur un stand de 10m², recouvert d’une moquette bleue toutefois un peu juste pour exposer des feuillages d’un mètre d’envergure. Les voisins voient l’arrivée de ces deux jeunes associés au look de dandy d’un oeil goguenard, cependant les plus grands fleuristes de la place de Paris sont là. Ils connaissent les produits depuis un an déjà et ne tardent pas à revenir de plus en plus nombreux. Le bouche à oreille fait son effet et bientôt les commandes pleuvent. Ils recrutent Josette Dutreive, une jolie blonde volontaire. Elle s’investit à 100% et deviendra quelques années plus tard, la clé de voute de la société. Ils se répartissent à trois un travail colossal : manutention éprouvante, horaires sans fin…

La clé du succès : des nouveautés quasiment à chaque arrivage, la fraicheur des produits traités par des connaisseurs, un stand agencé comme une boutique, un accueil chaleureux tout en musique, une mise en valeur des produits par l’éclairage, des fêtes mémorables qui rassemblent professionnels, journalistes et amis.

projet 2La logistique est efficace, moins de 48h pour que les fleurs soient coupées depuis la plantation du Cameroun et reçues par le client en France.

L’exportation de fleurs au Cameroun a permis de tripler le nombre d’employés de la plantation et ainsi la sauver. Penja lui a donné une seconde vie.

Les nouvelles espèces importées au cours des différents voyages ont pris la place de la brousse envahissante. Maintenant le paysage est tout autre : Feuillages sur les collines et à l’ombre des grands arbres, héliconias en grand champ bien rangés dans la plaine, Claire et François s’occupent du marché local, Jean Philippe et Jean Yves des plantations destinées à l’export, Sans aucun investissement autre que la ré injection des bénéfices, l’extension est lente mais au bout de 10 ans, ce sont bientôt 200 ha cultivés et 300 personnes employées sur la plantation.

projet 4


Les 10m² de stand à Rungis se transforment rapidement en 40m² puis 100m² et enfin 1400m² à ce jour.

Aujourd‘hui, Jean Philippe et Jean Yves ont remplacé Claire et François dans le capital de la plantation, dont ils sont devenus les propriétaires. Outre le client « historique « qu’ est Penja Rungis, la plantation se tourne vers l’Europe, Suisse, Belgique, Hongrie, pour poursuivre son développement.